Sondage

Le poker en ligne est-il rigged ?:

Jouez sans risque !

Le poker en ligne est-il rigged ? Dans le doute, pourquoi risquer de perdre votre argent, quand vous pouvez jouer en argent réel sans déposer ?

Inscrivez-vous sur Poker Strategy et obtenez 40 Euros gratuitement pour jouer au poker online.

Se Connecter

La blockchain comme outil de lutte contre la triche ?

Lorsque Rigged Poker s'est lancé en 2010, le poker en ligne avait un visage infiniment différent. Le bitcoin était encore une technologie obscure, l'ARJEL venait à peine de naître, le poker en ligne français n'en était qu'à ses débuts, plusieurs sites en .com permettaient même encore l'accès.

Depuis, les conditions, mais aussi les technologies ont changé. Et l'une d'elle a le potentiel de transformer la face du monde du poker en ligne : la blockchain.

Cette technologie, que l'on a découvert avec les cryptomonnaies et en particulier le bitcoin, s'apparente à un grand livre de transactions sécurisées par preuve cryptographique et surtout, sans autorité de certification centralisée.

Si cette technologie a d'abord connu ses premières heures de gloire dans le domaine monétaire, il va bien au delà, et il a beaucoup de sens pour le poker. Non seulement pour les transactions monétaires en bitcoin ou en ethereum, mais aussi pour sécuriser un autre type de transaction : les mains de poker.

Pour le monde du poker en ligne, c'est un atout considérable : plus besoin de faire confiance à une room particulière. Plus besoin de mettre ses billes dans une société et d'espérer qu'ils ne bidouilleront pas leurs algorithmes pour nous le faire perdre petit à petit.

À la place, nous pouvons profiter d'un algorithme et même d'un RNG open source, et d'un journal des transactions sécurisé, vérifié par consensus de l'ensemble des acteurs de la blockchain.

Plusieurs rooms se sont lancées dans ce concept, comme coinpoker dont le RNG est open-source, décentralisé et transparent grâce à la blockchain.

Beaucoup d'avantages dans ce système donc, mais attention : il est pour l'heure à ses balbutiements. C'est une technologie encore immature, avec des sites qui naissent et meurent rapidement, et un potentiel de bugs, éventuellement exploitable par des personnes malintentionnées pour tricher (bots ou autres) à ne pas négliger. Il n'est pas non plus inimaginable qu'un bug de RNG lui fasse perdre son caractère parfaitement aléatoire. Certes, celui-ci est open-source (au moins dans le cadre de coinpoker), mais la communauté a-t-elle effectué un audit cryptographique complet du RNG ? Ce genre d'audits sont extrêmement techniques et compliqués à mener, ils peuvent prendre plusieurs mois voire plusieurs années et demandent des compétences en informatique, mais aussi en mathématiques, extrêmement poussées.

Par ailleurs, une trop grosse collusion est toujours susceptible de faire tomber une blockchain, dans la mesure où celle-ci fonctionne par consensus : il suffit qu'un acteur parvienne à mettre la main sur plus de 50% du pouvoir de décision pour devenir seul maître à bord, et sans les garanties de sécurité d'une société qui a pignon sur rue et qui est de temps en temps auditée par un organisme indépendant.

Pour toutes ces raisons, il est sans doute encore un peu tôt pour se ruer sur ces salles de poker basées sur la blockchain. Mais la technologie est prometteuse et pourrait régler des problèmes que l'on soulève ici depuis près de huit ans, avec plus d'élégance et une technique moins usine-à-gaz que ce qu'a pu proposer, sans succès, Real Deal Poker à une certaine époque.

En attendant que la techno murisse cependant, nous suggérons pour l'heure de rester sur les rooms standard, à défaut de mieux. Même si certaines pratiques douteuses restent possibles, l'absence de grand scandale ces dernières années encourage un certain bénéfice du doute prudent. Huit ans, c'est quand même nettement plus de recul que huit mois.

Salle au hasard

Full Tilt Poker était une room de poker indépendante, à la réputation assez sulfureuse. Au final, un scandale légal et financier majeur aura forcé sa fermeture, prouvant que quand les cartes ne sont pas rigged, la gestion de l'argent des joueurs peut l'être. Après plusieurs péripéties, la room aura finalement été rachetée par PokerStars, qui l'...